voilacestdit

voilacestdit

Bush s'auto analyse

 

Décidément Bush n'en finit pas de (mal) finir son mandat.

 

Il ne croit plus en grand chose - pétrole excepté. Il dit que s'il avait su, il ne serait pas allé en Irak. De fait, à quoi bon tout cet effort idéologique, à quoi bon la récupération des thèses de Samuel Huntington sur le "choc des civilisations", si ça ne rapporte rien côté pétrole?

 

 La thèse de Huntington a pourtant de quoi paraître pertinente pour un esprit simple : nous allons inéluctablement vers un violent choc des "civilisations". D'abord, constate H., parce que ces civilisations sont de par leur histoire fondamentalement différentes, et le rétrécissement du terrain de jeu (de par la mondialisation) ne peut que provoquer des affrontements entre elles à cause et du contact, et des différences; ensuite, parce que l'effacement progressif des Etats-nations, qu'on peut constater partout dans le monde, favorise les replis identitaires et religieux. Ces replis identitaires fondés sur une "civilisation" n'étant plus négociables ni accessibles au compromis, le "choc des civilisations" est irréductible. CQFD.

 

Lu par Bush (ou plutôt ses conseillers, Bush ne lisant pas), le livre de Huntington a donné des arguments formidables pour lancer la guerre sainte en Irak - l'Occident chrétien se doit, sous la bannière des Etats-Unis de Bush, de mener croisade contre le mal - sous couvert de laquelle croisade l'empire du bien pourra s'approprier le pétrole, et ce ne sera que juste retour des choses.

 

Juste retour des choses... Mais on connaît la suite de l'histoire. En fait de retour Bush a eu droit à ... un lancer de chaussures... combien symbolique !

 

On n'attend plus maintenant de Bush que son autobiographie. Ce sera peut-être un peu difficile à accoucher. Comme il vient de le dire lui-même dans un entretien à l'institut de l'entreprise américaine - un think tank conservateur : "Je ne suis pas très à l'aise quand il s'agit de m'analyser, j'essaie, mais je n'y consacre que peu de temps". Evidemment ça ne sera peut-être pas de la qualité du livre d'Obama "Les rêves de mon père" . Mais, sous ce même titre, Bush pourrait nous livrer toute l'histoire cachée du pétrole.



21/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres