voilacestdit

voilacestdit

Harmonie des contraires ? (19 novembre 2008)

L'idée qu'Obama pourrait nommer Hillary Clinton à la tête de la diplomatie américaine fait des vagues  Outre-Atlantique. Certains se félicitent qu'il se rende capable de dépasser les clivages qui ont séparé d'anciens adversaires. D'autres pensent que ce serait tout simplement une erreur et qu'Obama hériterait, avec Hillary, de l'encombrant et pas très clair Bill. Beaucoup surtout imaginent mal que ces deux fortes personnalités puissent faire équipe ensemble.

 

Hillary a certes traité la vision d'Obama en politique étrangère, durant sa campagne pour les primaires, de "naïve", et cela peut faire désordre. Si l'un et l'autre n'ont pas la même vision, l'attelage pourrait aller de travers.

 

Mais n'est-ce pas compter sans ce qui s'est passé ? L'émergence improbable à laquelle nous venons d'assister a tous les caractères de quelque chose de neuf. Obama a ses limites et il serait bien naïf, pour le coup, de croire qu'à lui seul il sera capable de résoudre magiquement toutes les crises. Mais certainement les choses seront approchées différemment.

 

De ce point de vue il n'est pas impossible d'imaginer que deux fortes personnalités puissent travailler dans l'harmonie des contraires.

 

Cette harmonie des contraires dont Démocrite avait l'intuition : "Le contraire est accord, des discordances naît la plus belle harmonie et tout devient dans la lutte" (Fragment 10). "Harmonie des tensions opposées, comme celle de l'arc et de la lyre" (Fragment 61).



19/11/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres