voilacestdit

voilacestdit

L'esprit "talon libre"

 

 

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager ces lignes et ces photos ! de mon ami Jean-Claude Serres. Jean-Claude n'est pas un inconnu sur ce blog - il a posté plusieurs commentaires, principalement sur les sujets qui touchent à la complexité, qui sont son domaine de prédilection, et font de sa part l'objet d'écritures et de publications. Mais ici c'est Jean-Claude, alpiniste chevronné, qui propose des itinéraires à ski dans le massif de Chartreuse, à deux pas de Grenoble : et, ce faisant, il nous invite, pourquoi dit-on à un magnifique "dépaysement", alors qu'il ne s'agit, pour les Grenoblois du moins, qu'à ouvrir les yeux pour s'imprégner des magnifiques paysages qui nous entourent et nous font signe.

 

 

 

 L'esprit "talon libre"

Itinéraires dans la Chartreuse Sud

 

 

Au départ de Grenoble, dans la Chartreuse sud, un petit ruisseau  le Tenaison peut conduire vers bien des merveilles pour l’amateur de randonnées en hiver. A 13km du centre de Grenoble, Pomarey avec son petit parking, est un lieu de départ idéal. Cependant pour découvrir tout ce potentiel de randonnée, un petit tour par les crêtes du Mont Fromage permettra une mise en jambe, au départ du col de Porte  à 15 Km de Grenoble. J’ai recensé une quinzaine d’itinéraires ou variantes à parcourir en ski de randonnée nordique  ou alpin. La plupart de ces itinéraires comportent des passages plus ou moins raides ainsi que de grandes parties horizontales ou en faux plat. C’est un terrain de jeux très propice à un équipement talon libre permettant de tracer une descente en forêt et d’être à l’aise dans des pentes soutenues.

 

 

 

Bien que fort proche de l’habitat citadin, cette partie de la Chartreuse est tourmenté et recèle quelques pièges qui imposent au visiteur une sérieuse expérience de la montagne. Le retour par la route du col de la Charmette peut être très exposé. Sur une distance de 200 mètres la route est recouverte de cônes de déjection en neige glacée au dessus du ravin. On peut facilement s’égarer, sans trace du col de la Grande Vache vers le col de la Charmette. Il y a des trous et des barres rocheuses. Certaines parties comme la traversée du col d’Hurtières au col de la Sure peuvent être exposées à des avalanches de neige.

 

Voici un ensemble d’itinéraires et de combinaisons que j’ai parcouru dans ce secteur.

 

 

 

 

Les itinéraires SRN en équipement Ski Rando Nordique ne nécessitent pas toujours l’équipement de sécurité DVA mais il suffit de s’en écarter un peu pour que ce ne soit plus le cas ! Les équipement STL et SRA ( ski talon libre et ski de rando alpine ) nécessitent toujours l’équipement de sécurité DVA+P+S (Détecteurs de Victimes d'Avalanches+ Pelle + Sonde). Dans tous les cas, cartes et boussoles sont vivement recommandées !

 

 

 

 

Les types d’équipement sont donnés à titre d’indication et dépendent des conditions nivologiques du moment : SRN - ski de rando nordique, STL - Ski Talons Libres (DVA+P+S), SRA - Ski de Rando Alpin ( DVA+P+S + Couteaux + Chaussures rigides)  

 

Les Crêtes du Mont Fromage N1 ou N2:

C’est un très bon terrain pour découvrir la pratique du talon libre avec une descente tranquille par la route N0 ou avec une descente plus raide N3. L’itinéraire N1 ne présente pas de dangers en restant bien sur les crêtes. N2 traverse une pente raide exposée à des coulées et rallonge le parcours de crêtes.

On peut poursuivre sur la route puis gravir le Charmant Som. Cela est plus difficile.

 

 

 

 

 

 

 

 Au delà de la route, vers l’ouest N5 propose des combes et dômes propices à l’apprentissage du télémark quand la neige est bien poudreuse. 

 

Le circuit en boucle autour du Tenaison N6+N12 :

 

C’est le premier circuit, une boucle magnifique pour découvrir ce vallon sauvage sans emprunter la route. On quitte celle-ci pour traverser le Tenaison et remonter un chemin très raide (difficile  à la descente) souvent à pied.

 

 

 

 

Ensuite le terrain est tout à fait nordique en suivant de temps en temps des routes forestières.

 

 

Le retour par la rive gauche permet de rentrer ski aux pieds par le hameau de Planfay et parfois jusqu’à Pomarey, le point de départ.

 

 

 

 

Par gros enneigement un aller retour rives gauche depuis Planfay peut réserver de belles surprises.        

 

La crête de Chamechine N11 :

On peut allonger l’itinéraire précédent en allant visiter un vallon au nord du Charmant Som par le pré Bâtard et rejoindre la crête de Chamechine N11. Ici et pour les itinéraires qui vont suivre L’équipement STL est recommandé. Les pentes quoique raisonnables sont plus soutenues  

 

 

 

 

 

Le plan du Varavey N7 :

La découverte de ce vaste plan de neige après la montée austère dans une forêt raide et un peu paumatoire nous fait pénétrer dans la magie des hauts vallons vers le Lorsier, les Bannettes ou la Sure.

 

 

 

 

 

 

 L’allée retour demande une bonne technique de descente en forêt. Celle-ci reste spacieuse et très agréable à skier     

 

 

 

 


La traversé de la Sure  N8 + N15 :

 

C’est la traversée reine de ce grand secteur si propice à la pratique « talons libres » La traversée par les cols d’Hurtières, de la Sure  et de la Grande Vache, bien que moins technique à la descente que l’itinéraire précédent demande de l’endurance et une bonne maîtrise de l’orientation. Les risques d’avalanche ne sont pas à négliger entre Hurtières et la Sure. Cette belle course peut être enrichie par la traversée du col de la petite Vache (plus raide et exposé à la montée ou encore en gravissant le sommet de la grande Sure quand les conditions le permettent).

 

 

Une variante plus courte peut être réalisée en passant par le goulet d’Hurtières. La montée peut s’avérer délicate. Le retour de cette course longue s’effectue très souvent par la route N15, mais il m’est arrivé d’être obligé de rebrousser chemin et de prendre la variante N16 pour éviter le passage dangereux.

 

 

 

 

 

 

Il m’est arrivé de naviguer là-haut, dans des neiges fantastiques et de découvrir d’incroyables pénitents blancs au col de la grande Vache.

Après des années de pratique, il m’arrive de m’égarer et ainsi de découvrir d’autres itinéraires…..

 

A deux pas de la ville, nous pouvons y ressentir, un isolement prodigieux, à la hauteur de l’enchantement que procure ce secteur de la Chartreuse.

 

 

 

Merci Jean-Claude !

 

Suivez-moi sur Twitter : @voilacestdit


03/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres