voilacestdit

voilacestdit

L'histoire du Monde racontée... [II]

L'histoire du Monde racontée à mes petits-enfants

 


 Leçon 3 : Des grenouilles et des hommes

Rana la grenouille poursuivit son récit.

Il est question des grenouilles et des hommes. Est-ce que les hommes aiment bien les grenouilles ? Ça dépend. Dans l'antiquité, souvent les hommes ont attribué aux grenouilles des effets maléfiques. Ils ont même imaginé qu'il pouvait pleuvoir des grenouilles ! C'est n'importe quoi. Ça veut simplement dire que lorsqu'ils voulaient se faire peur ils imaginaient que plein de grenouilles allaient leur tomber dessus.

Dans la Bible, le livre de l'Exode fourmille [ici c'est les fourmis] d'allusions de ce genre. Par exemple, en 7-28 : "Le Fleuve grouillera de grenouilles. Elles monteront et entreront dans ta maison, à l'intérieur de ta couche, sur ton lit, dans la maison de tes serviteurs et de ton peuple, dans tes fours, dans tes pétrins" : manière de dire qu'on est dans le pétrin ! En 7-29 : "Les grenouilles monteront même sur toi, sur ton peuple et sur tous tes serviteurs".

Quand le dieu veut aider son peuple à se libérer d'Égypte où il était en exil -  il dit au chef du peuple : "Étends ta main, avec ton bâton, sur les fleuves, les étangs et les marais, et fais monter les grenouilles sur la terre d'Égypte". Alors le chef "étendit la main sur les eaux d'Égypte, et les grenouilles montèrent et recouvrirent la terre d'Égypte...". Le Pharaon prend peur et supplie le chef du peuple de "détourner les grenouilles de moi et de mon peuple, et je m'engage à laisser partir le peuple", qui ne demandait que ça. Le chef, du coup, dit crânement au Pharaon : "Pour quand dois-je intercéder pour toi, pour tes serviteurs et pour ton peuple, afin que les grenouilles disparaissent de chez toi et de vos maisons, pour ne rester que dans le Fleuve ? Pour demain ? OK, selon ta parole ! Les grenouilles s'éloigneront de toi, de tes maisons, de tes serviteurs, de ton peuple, et il n'en restera plus que dans le Fleuve" [8-1 à 9]. Et voilà comment on se libère - entre autres grâce aux grenouilles, utilisées comme une "plaie" qu'on fait venir sur l'ennemi.

Dans le livre de la Sagesse, on se remémore volontiers cette histoire : "Ils se souvenaient encore des événements de leur exil, comment la terre avait produit des moustiques, et comment le Fleuve avait vomi une multitude de grenouilles" [19-10]. Comme quoi ça avait marqué les esprits.

Les grenouilles ont plus d'une fois servi dans les histoires que se racontent les hommes. Il arrive ainsi dans plus d'un conte qu'un prince soit transformé en... grenouille par le sortilège d'un magicien - jusqu'à ce qu'on vienne le délivrer, en général par un baiser ! Voici par exemple l'histoire du Roi Grenouille.

La fille d'un roi aime jouer avec une balle d'or au bord d'une fontaine. Mais voilà qu'un jour la balle tombe au fond de l'eau ! Apparaît alors une grenouille qui lui propose de l'aider à condition qu'ensuite la princesse partage sa vie. La princesse accepte, pensant que la grenouille ne se risquera pas à quitter la fontaine. La grenouille plonge et lui rapporte la balle. La princesse prend la balle et sans plus se préoccuper de la grenouille s'en va vers le château.

La grenouille, cependant, la suit jusqu'au château. La princesse refuse de la laisser entrer et raconte toute l'histoire au roi, son père. Celui-ci la sermonne et lui ordonne de tenir sa promesse. De mauvaise grâce, elle accepte d'abord que la grenouille monte sur sa chaise, puis mange dans la même assiette ; mais, plus tard, lorsque la grenouille veut la rejoindre dans le lit, dégoûtée, elle la prend et la jette contre le mur ; ou, autre version, plus romantique, attendrie, elle lui pose un baiser sur la bouche - et hop !, la grenouille se  transforme en beau prince ! Le prince lui explique qu'une sorcière lui avait jeté un sort ; la princesse vient de le délivrer ! Il décide d'emmener la princesse dans son royaume, à bord d'un carrosse attelé de huit chevaux blancs...

Pourquoi cette relation particulière des hommes aux grenouilles, où les hommes jouent à se faire peur ? C'est ce que nous verrons la prochaine fois en reprenant le récit de la Création !


 

Rana la grenouille

 

Pas d'autre bruit que le coassement rythmé des grenouilles [André Gide]



20/07/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres