voilacestdit

voilacestdit

L'histoire du Monde racontée...[IV]

L'histoire du Monde racontée à mes petits-enfants

 

 

 

 

Leçon 5 : Les grenouilles et leurs descendants


Pourquoi les grenouilles, elles sont si fortes ? Parce ce sont les premières, parmi les bêtes vivant dans l'eau, à être sorties de l'eau pour vivre sur la terre, et par conséquent elles sont les ancêtres de l'homme, et même de la plupart des animaux vivant sur la terre ! Dans le récit de la Création on a vu que le Créateur a créé les grenouilles le vendredi, et l'homme seulement le samedi. Manière de dire que les grenouilles précèdent l'homme.

Mais comment elles ont fait pour vivre hors de l'eau ? Un poisson ne peut pas vivre hors de l'eau, il meurt si on le sort de l'eau. Oui, et c'est pour cela que ça n'a pas été simple de mettre les pieds sur terre. Il n'a pas suffi que leurs quatre membres nageoires deviennent aussi des jambes. Il leur a fallu apprendre à respirer l'oxygène de l'air. Comment ça s'est fait ?

L'histoire remonte à très loin. La planète Terre a été formée il y a longtemps, longtemps -  quelque 4 ou 5 milliards d'années, c'est difficile à se représenter - elle était très chaude, comme si elle sortait du four du Créateur, et il a fallu attendre 1 milliard d'années qu'elle se refroidisse et au début elle était entièrement recouverte d'eau. Un vaste continent, unique, a émergé : le sol était encore très chaud et désertique. Mais dans l'eau, petit à petit, ce qu'on appelle des cellules - des tout petits êtres vivants sont apparus, d'une manière un peu brouillonne. Tout ça bougeait dans tous les sens, s'assemblait, batifolait, jusqu'à ce que les assemblages de cellules forment des organismes, les premiers invertébrés comme on les appelle, parce qu'ils n'avaient pas de structure comme la colonne vertébrale. Un peu plus tard viendront les premiers vertébrés, toujours dans l'eau - des poissons pourvus d'un squelette et d'une carapace.

Pendant ce temps, sur terre sont apparus les premiers végétaux. Ce sont des êtres vivants, mais ils ne sont pas mobiles, ils ne se déplacent pas, comme font les poissons qui nagent dans l'eau. Le développement des végétaux terrestres se poursuit cependant, et apparaissent des insectes primitifs, libellules, blattes, araignées sur leurs déchets - puis des animaux venant de l'eau mais qui petit à petit vont s'aventurer sur terre pour rechercher de la nourriture. Ainsi émergent, à partir d'une branche de poissons primitifs, les premiers "amphibies", ça veut dire capables de vivre à l'air ou dans l'eau, entièrement émergés ou immergés. Ils donneront naissance aux reptiles - qui peuvent les premiers pondre leurs oeufs sur terre grâce à l' "invention" de la coquille - et plus tard aux oiseaux et aux mammifères.

Notre grenouille est un "amphibien" : c'est un ancêtre ! Comment a-t-elle réussi à vivre sur terre ? Sa peau nue, molle et humide est criblée de glandes à sécrétion visqueuse, sa respiration se fait en partie par la peau et elle subit une métamorphose ! d'abord larve (têtard), elle se meut dans l'eau comme un poisson, puis, en même temps que ses nageoires prennent la forme de pattes, sa queue disparaît presque et la gueule de têtard se change en celle de grenouille... tout cela pour être amphibie - et ouvrir la voie aux animaux terrestres et à l'homme !

Certes elle ne vole pas. Quoi que. Il existe une espèce de grenouilles qui volent ! appelées justement "grenouilles volantes". Ces grenouilles ne vivent pas chez nous mais principalement dans les régions tropicales de l'Asie du Sud-Est. Elles sont curieuses. Elles sont équipées de petits disques adhésifs, qui se trouvent au bout de chaque doigt, et leur permettent de grimper dans les branches des arbres. De plus, elles possèdent une membrane élastique reliant leurs doigts effilés, à l'extrémité de leurs pattes. Alors hop ! elles peuvent faire des vols planés de 15 à 20 mètres en creusant le ventre et en allongeant les pattes au maximum. Pas mal !

Leur manière de pondre est aussi un peu spéciale. Au lieu de pondre directement dans l'eau, cet élément premier d'où elles viennent - comme font généralement les grenouilles - elles, elles choisissent un arbre qui surplombe une mare, et c'est là, dans le feuillage des branches basses, qu'elles déposent leurs oeufs, agglutinés dans une espèce de gélatine. Après la ponte, la femelle bat énergiquement ce liquide visqueux avec ses pattes arrières, comme qui ferait monter des oeufs en neige, et les petits têtards vont éclore de cette matière informe, et tomber dans la mare, où ils commenceront leur existence aquatique, comme tout un chacun dans la gent des grenouilles...

La grenouille volante ne vole pas vraiment : elle plane. Ce qui lui manque pour voler ? Des plumes ! Nous ne connaissons pas de grenouilles à plumes, mais ça aurait pu. Après tout, les reptiles sont une forme évoluée  de la grenouille qui, la première, est sortie de l'eau et a mis les pieds sur terre : un exploit qui vaut celui du premier homme qui a mis le pied sur la lune, le 21 juillet 1969, Neil Armstrong il s'appelait,  qui a dit, en faisant le premier pas : "That's one small step for a man, one giant leap for mankind" [C'est un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l'humanité]. La première grenouille qui a mis les pieds sur terre n'a rien dit - mais elle ouvrait une voie d'avenir pour beaucoup d'espèces animales, à commencer par les crapauds.

Les crapauds ne sont pas, comme on raconte parfois dans les contes pour enfants, les mâles des grenouilles, mais une espèce qui évolue plus sur terre. Ce sont des animaux dits à sang froid. Ils pondent dans l'eau et, comme les grenouilles, subissent une métamorphose en devenant adultes. Le début de leur vie se passe dans l'eau, mais, après, ils vivent plutôt sur terre. Ce sont les seuls amphibiens à posséder à la fois une peau résistante à la déshydratation et une réserve de graisse, ce qui leur permet de parcourir une plus grande distance que les autres amphibiens par rapport à l'eau. Ils précèdent les reptiles.

Certains crapauds possèdent des propriétés hallucinogènes - qui provoquent des hallucinations, on voit des choses qui n'existent pas ! - c'est pourquoi ils sont volontiers associés à la sorcellerie ;  ils étaient parfois utilisés dans des rituels magiques, et considérés comme la face ténébreuse, lunaire de la grenouille. Mais dans certains pays, au Moyen Orient, ou en Asie du Sud-Est, ils étaient un symbole de l'eau et appelaient la pluie !

Bon. Mais si on revenait aux oiseaux. Eux, s' ils volent vraiment, c'est grâce à leurs plumes. Les oiseaux descendent de certains reptiles - encore une voie d'évolution ! Les plumes sont en fait des écailles de reptiles modifiées. Génial ! La composition des plumes est identique à celle des écailles : elles sont faites d'une substance que l'on retrouve chez l'homme dans les cheveux. C'est pourquoi il arrive que les sorcières volent, grâce à leurs longs cheveux. Une belle aventure à venir, si un jour on volait grâce à nos cheveux, des cheveux d'ange il faudrait alors les  appeler. Mais ceci est une autre histoire...

 

 

 

Grenouille volante

 

 

C'est difficile de mettre un peu d'absolu dans la mare aux grenouilles [Pablo Picasso]



24/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres