voilacestdit

voilacestdit

Le rêve : l'impossible possible (5 novembre 2008)

 Les élections américaines ont passionné les Français. On sentait qu'il allait se passer quelque chose, et ce quelque chose s'est effectivement passé, qu'on peut qualifier d'historique. Une nouvelle page de l'histoire vient de s'ouvrir.


Certes il n'était pas indifférent pour nous de savoir qui de Mc Cain ou d'Obama l'emporterait : les grandes décisions politiques américaines nous concernent in fine, tout comme la crise financière américaine a eu des répercussions dans le monde entier.


Mais le succès d'Obama est aussi porteur d'espoir sur des formes nouvelles d'émergence. C'est cet évènement qui nous rejoint au plus profond de nos aspirations.


Obama est un homme de rêve s'inscrivant dans la lignée directe de Martin Luther King.
Martin Luther King était un prophète porteur d'un grand rêve pour l'Amérique. On l'a tué, imaginant aussi tuer son rêve.
La politique de Bush incarne tout particulièrement, cette dernière décennie, la puissance des forces de régression.
Par ailleurs les Etats-Unis n'ont pas voulu comprendre, à travers la chute des Twins, le symbole de l'effondrement de leur toute puissance.
Aux yeux du monde, ils s'enfonçaient irrémédiablement dans un conservatisme nationaliste arrogant.


Obama est venu de nulle part dans ce monde politique.
Noir -le mot métis n'existe pas aux US - afro-américain, élevé par sa grand-mère blanche, il affronte les difficultés raciales, devient animateur social à Chicago pour se rapprocher des minorités. Il réalise que pour être efficace il faut aussi agir sur le politique. Il passe alors ses diplômes de droit, et construit pas à pas et très habilement sa carrière politique. Sénateur d'Etat puis sénateur des Etats-Unis, il accède aujourd'hui à la  présidence.


Obama incarne la réalisation d'un rêve. Cette nuit ,dans son premier discours de président élu, il a proclamé : "Si  quelqu'un doute encore que tout est possible aux Etats-Unis, cette nuit nous avons la réponse".
Son rêve, son parcours, sa vision sont à l'envers de ce que représentent la politique de Bush et les idées de Mc Cain. Obama n'appartient pas à ce monde dédié aux causes de l'argent et du pétrole.
Ses origines, son passé, ses idéaux introduisent d'emblée un changement radical prometteur d'avenir.


C'est cela qui nous parle : ce rêve, cet impossible qui devient possible, au-delà des barrières, des blocages, des régressions, des peurs...





05/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres