voilacestdit

voilacestdit

Morale de l'histoire (29 février 2008)

Dernière info en ligne : DGS, l'ancien patron de l'UIMM, mis en examen le 15 janvier dans l'affaire des retraits suspects de l'organisation patronale, aurait avantageusement négocié son départ de l'organisation en obtenant plus d'1 million d'euros au titre d' "indemnités", et aurait également négocié  la prise en charge financière intégrale, par la dite organisation, d'une éventuelle condamnation dans cette affaire.

 

Les 2 accords auraient pour objectif de s'assurer du silence de DGS sur l'identité des bénéficiaires des retraits d'espèces des comptes de l'organisation patronale (cherchez à qui profite le crime... le boulot de l'organisation patronale étant de négocier des accords avec les organisations syndicales de salariés).

 

Maître Le Borgne, au nom prédestiné, ne voit pas quoi commenter si ce n'est que pour lui  "le coeur du débat, c'est la fluidification des relations sociales". Confirmation implicite qu'on est bien dans une histoire de financement occulte de syndicats.

 

Mais la vraie morale de l'histoire concernant DGS... c'est décidément qu'il n'y a pas de morale en tout cela. Notre La Fontaine - privé de chute - en aurait été bien marri. Il y a de quoi l'être nous aussi, pour d'autres raisons. A moins qu'il ne s'agisse de fable ?

 

 



29/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres