voilacestdit

voilacestdit

Mort de Samuel Huntington, auteur du "Choc des civilisations"

 

On vient d'apprendre la mort du politologue Samuel Huntington, auteur de l'ouvrage controversé "Le choc des civilisations", qui a fait sa notoriété mondiale.

 

J'étais revenu sur ce livre dans un récent billet d'humus [Lancer de chaussures], jugeant que Bush y avait puisé les justifications idéologiques de sa simpliste analyse manichéenne instituant l'Occident chrétien - l'empire américain - défenseur du Bien face à l'agression du Mal incarné par Saddam Hussein (la guerre déclarée en Irak se voulait de ce point de vue préventive) et par l'Islam, accusé de nourrir le terrorisme d'Al -Qaïda.

 

A ceux précisément qui jugeaient sa thèse simpliste, Huntington aurait répondu lors d'un entretien à la revue Islamica en 2007 : "Je maintiens que les identités, les antagonismes et les affiliations culturels joueront non seulement un rôle, mais un rôle majeur dans les relations entre Etats".

 

Certes. Mais les thèses développées dans son ouvrage vont bien au-delà de cette simple constatation, dont il serait difficile de prouver le contraire : que les ingrédients culturels ne jouent pas de rôle dans les relations entre Etats. Car la culture c'est précisément ce qui imprègne l'esprit d'une civilisation, c'est l'ensemble de ses aspects intellectuels.

 

L'arbre se juge à ses fruits. Si les thèses de Huntington ont servi à étayer la politique primaire de Bush, et si Huntington n'a rien vu à y redire, c'est bien qu'on est dans la pensée simple. A monde complexe, pensée complexe. A monde simple, pensée simple.

 

Mort de Huntington. L'ère Obama s'ouvre : pas celle du choc, mais du métissage.

 

 

 



28/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres