voilacestdit

voilacestdit

S'arrêter de vieillir

 

On nous dit que les Français n'ont pas le moral. Cela revient dans toutes sortes d'enquêtes. Face à la même crise, d'autres, les Allemands par exemple, ne paraissent pas si abattus. Au point que le journal Les Echos titre : "Les Allemands gardent curieusement le moral".

 

Pourquoi curieusement ? La curiosité, c'est plutôt l'appréciation de la journaliste qui signe l'article, dont le nom, c'est comme çà, est "François". 

 

Les Français seraient-ils comme un vieux peuple fatigué ? Un peuple qui se reconnaîtrait dans ce Goût du néant qui marque chez Baudelaire l'aboutissement de cette fatigue :

 

Morne esprit, autrefois amoureux de la lutte / L'Espoir, dont l'éperon attisait ton ardeur / Ne veut plus t'enfourcher ! Couche-toi sans pudeur / Vieux cheval dont le pied à chaque obstacle butte...

 

Reste que ça serait salutaire de tenter d'arrêter de vieillir.

 

Comme dans le sketch de Raymond Devos :

 

C'est en arrivant ici, il y a un monsieur que je connais depuis longtemps, il me dit : - Dites donc, vous ne vieillissez pas ! - Non, parce que j'ai arrêté ! Complètement ! Du jour au lendemain j'ai arrêté de vieillir ! Parce qu'il n'y a pas que le tabac qui soit nocif. Vieillir aussi n'est pas bon pour la santé ! Un matin je me suis réveillé, j'avais vieilli de dix ans ! Hop ! vingt ans ! C'est dur de rester jeune, c'est dur. Je ne vous cache pas qu'il y a des moments, quand personne ne m'observe, j'ai envie de prendre un petit coup de vieux ! Mais je m'abstiens, je m'abstiens. Je ne voudrais pas finir comme mon voisin. Lui il pouvait pas s'empêcher de vieillir. Eh bien, il en est mort !

 

 

 

 



15/05/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres