voilacestdit

voilacestdit

Sarko phage (27 février 2008)

Les ennuis n'en finissent pas pour Sarkozy.

Comment comprendre ces dérapages (je ne parle que des dérapages politiques) :

- La mémoration de la Shoah, une bonne chose en soi, car elle fait partie de notre histoire, - mais un projet combien mal ficelé, devenu inacceptable en tant que tel, au point qu'il faut mettre en place, aujourd'hui même, une commission pour élaborer quelque chose qui fasse sens (non pas une mémoration individuelle mais collective, sans doute par classe), commission dans laquelle siègera Simone Veil, qui a eu des mots très justes, très durs contre le projet !

- La tentative de contournement du Conseil constitutionnel - tentative qui s'apparenterait à un coup d'Etat si elle aboutissait sous la forme souhaitée par le président. Il est bien évident pour n'importe quel citoyen - nul n'est censé ignorer la loi - que le premier président de la Cour de cassation ne peut remettre en cause une décision du Conseil constitutionnel, c'est inscrit dans la constitution !

Si l'on en croit le Canard enchaîné de mercredi dernier, le chef de l'Etat aurait fait ce constat désabusé, en petit comité : "Je fonctionne par phases. Tout ce que j'ai fait entre 1993 et 1995, ça marchait bien. Entre 95 et 98, ça n'a plus marché. Puis de 2002 à 2007, ça a été fabuleux. Là je suis à nouveau dans une mauvaise passe. Il faut laisser passer l'orage". Et d'ajouter : "Quoiqu'il en soit, j'accélère".

Pas sûr que ce soit la bonne solution cette course en avant. Dommage que Sarkozy n'ait pas à son chevet le livre de Marc Aurèle Pensées pour soi-même. Il y lirait que "le bonheur c'est de posséder un bon daimon", et encore : "Lorsque tu es forcé par les circonstances de ressentir quelque trouble, rentre au plus vite en toi-même et ne t'écarte pas de la mesure plus souvent qu'il n'est nécessaire".

Peut-on rêver d'un président qui s'adonnerait à l'intériorité, et cultiverait l'exemplarité ? Il décuplerait sa force politique. Ce qui ne serait pas inutile pour faire bouger les lignes.

Rouler à tombeau ouvert n'est pas la solution. Au bout : sarcophage !


27/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres