voilacestdit

voilacestdit

L'ambition du pouvoir n'arrondit pas les angles (22 avril 2008)


A la veille d'un nouveau rendez-vous le ton monte entre Hillary Clinton et Barack Obama.


Ils s'étaient déjà échangés, eux ou les leurs, quelques amabilités du genre : "Si Obama était un homme blanc, il ne serait pas là où il et maintenant [...] et s'il était une femme, il ne serait pas là où il est ; il se trouve qu'il a beaucoup de chance d'être là où il est" etc.


La dernière trouvaille de Clinton : une vidéo sur des images de l'attaque japonaise de Pearl Harbour, de la crise des missiles à Cuba en 1962, et d'Oussama Ben Laden, avec une voix off qui vous balance le message : "Vous devez être prêts à tout, spécialement maintenant que nous sommes engagés dans deux guerres, que les prix du pétrole explosent et que l'économie est en crise". Et de faire son auto promo sur ses propres compétences cependant qu'un gros doute est jeté sur les capacités d'Obama à gouverner (il n'a pas l' "expérience").


A cela Obama réplique en qualifiant cette stratégie de stratégie "de caniveau".


Où l'on voit que le pouvoir, ou l'ambition du pouvoir, n'arrondit pas les angles. Sauf à s'exercer à une extrême discipline comme Marc Aurèle, empereur, et sage, a su pratiquer et montrer la voie :


Nie le jugement de valeur et du même coup "on m'a causé du tort se trouve nié". Nie "on m'a causé du tort" et du même coup, c'est le tort qui se trouve nié. [Pensées à soi-même].







22/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres