voilacestdit

voilacestdit

Le Ticket-Psy est arrivé !






[Source : Charlie Hebdo]


Bien vu Charlie !


Voilà, c'est nouveau ça vient de sortir, le Ticket-Psy est arrivé ! Vous ne savez pas de quoi il s'agit ?


C'est très simple. Vous êtes dans une entreprise, et votre employeur juge que vous ne tournez pas rond : vous fatiguez, vous manifestez des signes d'énervement, vous communiquez moins avec vos collègues de travail, vous êtes moins coopératif avec votre supérieur hiérarchique, - bref, juge votre patron, vous avez tous les symptômes d'un individu stressé.


Or, la loi c'est la loi, désormais, dans l'entreprise, à côté de la prévention des risques liés aux TMS [troubles musculosquelettiques] - principale maladie professionnelle reconnue - il y a lieu également de prévenir les RPS [risques psycho-sociaux], considérés, depuis peu, comme professionnels au même titre que les autres.


Voilà donc notre employeur confronté au devoir de prévention. Comment va-t-il s'y prendre ?


C'est ici qu'interviennent les marchands de soupe. Une société du nom d'ASP, spécialisée, disons, dans l'audit social, a eu l'heureuse [au sens de juteuse] idée d'inventer le Ticket-Psy. Le principe est facile à comprendre. Votre employeur, qui s'est avisé que vous ne tournez pas rond [selon ses critères sans doute ?], et qui a le devoir de prévention, vous donne via le médecin du travail [qui est, comme on sait, pas du tout indépendant mais à sa solde] un carnet de 5, voire 10 tickets vous permettant de bénéficier d'autant de séances gratuites avec un psy [patenté ou pas, on ne sait].


Il en va, pour les entreprises qui ont souscrit un abonnement auprès d'ASP, de 100 euros par séance avec le pas tibulaire de psy.


Bienvenue dans le nouveau monde du travail ! Si vous avez une prévention contre, raison de plus pour vous en ouvrir auprès de votre patron.


Vous pourrez même lui rappeler, pour le conforter dans sa toute bénéfique [au sens de bénéfice, un vocabulaire qu'il connaît] action, que "Travailler" signifiait, au XIIè siècle et jusqu'au XVIè, tourmenter, souffrir.  Et que "travail" vient du bas latin tripalium : instrument de torture.


Les Tickets-Psy, somme toute, aménagent assez bien la situation, non ?


Mais, comme disait le bourreau au condamné qui se trompait de porte, là n'est pas la question !










31/01/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres