voilacestdit

voilacestdit

Lectures de Sarkozy

 

La nouvelle est tombée. La Comédie des Champs-Elysées s'apprêterait à monter, après un "Lectures de Proust", qui a eu un certain succès [voir billet d'humus précédent], un "Lectures de Sarkozy".

 

On croit savoir cependant que le casting est délicat. Il paraît difficile en effet de trouver le bon acteur - sauf à aller le chercher parmi la racaille - capable de lire avec la bonne intonation des propos comme ceux-ci  : "Si y en a que ça les démange d'augmenter les impôts" ou "On se demande c'est à quoi ça leur a servi", prononcés par notre président il y a quelques jours.

 

En attendant la mise en scène de ces "instants choisis", on peut s'interroger sur les lectures de Sarkozy, au sens de : quels livres lit-il ?

 

On pense que sur le rayon de sa bibliothèque, s'il en est, on ne trouvera pas la Princesse de Clèves. On n'a pas oublié les déclarations du ministre de l'Intérieur d'alors, devant une assemblée de fonctionnaires :

 

"L'autre jour, je m'amusais, on s'amuse comme on peut, à regarder le programme du concours d'attaché d'administration. Un sadique, ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d'interroger les concurrents sur La Princesse de Clèves. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu'elle pensait de La Princesse de Clèves... Imaginez un peu le spectacle ! En tout cas je l'ai lu il y a tellement longtemps qu'il y a de fortes chances que j'aie raté [sic] l'examen !"

 

Passons sur le fait - que semble ignorer le ministre de la fonction publique territoriale - qu'un "attaché" d'administration est un cadre "A", un cadre de direction, - alors que la guichetière est une employée de cadre "D"... reste cette piètre appréciation d'un des plus beaux romans français, on a même dit : la "Joconde des Lettres françaises" ! 

 

On sait en revanche, de source sûre, [c'est Carla qui le dit], que Sarkozy lit  Marc-Aurèle ! Nous sommes bien aise de nous représenter notre empereur-président  méditant cette pensée de l'empereur-philosophe :

 

"Arrête cette agitation de pantin. Circonscris le moment présent. Comprends ce qui t'arrive".

 

La face du monde peut en être changée. 

 

 

 



01/04/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres