voilacestdit

voilacestdit

Martine mère emptoire



Vous aimez ou vous n'aimez pas son physique.
Vous aimez ou vous n'aimez pas son volontarisme.
Vous aimez ou vous n'aimez pas ses trente cinq heures.


Mais a-t-elle de l'humour ? Un brin, au moins une fois, un petit trait ?


Ségolène, on le sait [voir ici même le billet d'humus : Ségolène ne manque pas d'air] a un art subtil mais consommé de l'humour. Si elle a dit qu'Obama l'avait "copiée", c'était de l'humour.  Pas vraiment perçu par le journaliste qui l'interviewait, mais l'intention indéniablement y était.


Hillary a de l'humour. La nouvelle chef de la diplomatie américaine, lors de la cérémonie de sa prestation de serment, a ainsi remercié son mari Bill : "Je lui suis reconnaissante pour une vie entière d'expériences...[après une pause dans la phrase]... de toutes sortes" ! Pas rancunière avec çà.  La distance que donne l'humour.


Mais revenons au PS. Hollande, on le sait, se tirait souvent d'une situation délicate par un jeu de mots. Ca ne l'a pas empêché de perdre in fine la direction des choses et de Ségolène, mais il ne s'est pas départi de cette rondeur qui a fait un temps son succès [au PS]. Même s'il nous revient, selon le journal Le Monde [qu'on pourrait appeler de plus en plus Voici, Le Monde, tant il nous abreuve de détails anecdotiques dans lesquels il est difficile de trouver une trace d'analyse politique] relooké : "Nouvelle coiffure (plus ordonnée), nouvelles lunettes (à branches épaisses, plus modernes), nouveau costume (gris avec cravate plus chic plutôt que noir anthracite et cravate rouge) [...] c'est un François Hollande "new look" qui a réalisé sa rentrée politique"...


Autre figure montante du PS : Benoît Hamon. Il a, lui aussi, le sens de l'humour. Quand il s'en prend aux partisans de Ségolène, qui ont selon lui "dans le sang le poison de la division" et dont il dénonce "la rage qui se focalise contre nous et pas du tout contre la droite", il ajoute, et voilà un grand trait d'humour : "Pour éteindre cet incendie à l'intérieur du PS, j'estime qu'il faut redonner ses lettres de noblesse au combat droite-gauche et choisir les terrains de ce combat". Quel humour tout de même ! Faire comme si "droite" et "gauche" avait encore quelque sens  pour piloter la chose publique dans notre société [du XXIième siècle] ! Très fort !


Mais Martine, me direz-vous ? Martine ? Non, rien de tout cela ! Pas un trait d'humour. Il se trouve seulement qu'elle sait tout et n'a besoin de personne d'autre. Elle est à elle seule tout le PS, on n'a qu'à se tenir aux ordres. Interdit même de penser. André Vallini en sait quelque chose qui n'a plus eu qu'à faire sa valise [Vallini qui a, lui,  le sens de l'humour. Jugez : "Je démissionne pour raisons personnelles, il ne s'agit en aucun cas d'un désaccord sur le fond". Puisqu'on vous le dit.]


Martine Mère emptoire.

PS  [1] "Péremptoire" : qui détruit d'avance toute objection; contre quoi on ne peut rien répliquer. Argument péremptoire, ton péremptoire.

PS [2] Dois-je faire amende honorable ? J'apprends qu'en plein débat sur le travail dominical, Martine aurait fait rire son équipe [mais oui !] en leur disant : " Voilà le slogan auquel vous avez échappé : Le dimanche c'est sacré "!

PS [3] Martine n'est pas une tendre. Mais côté humoristes, ils ne le sont pas non plus ! Ainsi d'Anne Roumanoff ce trait  : "Savez-vous ce que fait Martine de ses vieux vêtements moches ? Eh bien, elle les porte !"




04/02/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres