voilacestdit

voilacestdit

Morale de l'histoire (suite) (2 mars 2008)

Affaire de l'UIMM suite.

 

La patronne du Medef pousse une grosse colère. Après avoir bien précisé que l'UIMM est un adhérent, pas une filiale du Medef, Laurence Parisot, concernée donc tout de même, et consternée, lance : "Je ne décolère pas... ce comportement est méprisable et méprisant..." et, dans la foulée, "demande solennellement à tous les membres de l'UIMM qui exercent des mandats nationaux dans des institutions au nom du Medef de remettre immédiatement leur mandat à la disposition du Medef".

 

Ca va faire du vide. Décapité l'Unedic, dont MdV, membre du bureau de l'UIMM (et accessoirement celui qui aurait négocié les indemnités de DGS), venait de prendre la présidence. Décapité l'Agirc, présidé par le directeur général adjoint de l'UIMM. Etc etc.

 

Tout cela en pleines négociations avec les syndicats de salariés. Eux-mêmes un peu déstabilisés par l'affaire DGS.

 

Voilà l'état du dialogue social par chez nous. Qu'est-ce qui reste crédible ? A moins que ce ne soit l'opportunité de vraiment remettre à plat nos pratiques du dialogue social.

 

 



02/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres