voilacestdit

voilacestdit

Quelques dits [3] De ce qui fonde

Le moment est venu, avant de creuser telle ou telle valeur sur laquelle on a partagé (voir Quelques dits : Autour des valeurs) de faire un effort de synthèse et se poser la question : ce groupe, qu'est-ce qui le fonde, par delà nos différences ? Qu'est-ce qui est commun ?

Manière de s'appliquer en quelque sorte le principe de subsidiarité : on n'est pas d'accord sur tout, on reconnaît qu'il y a de la divergence, pour arriver à un compromis. Dans notre groupe on est aussi dans une sorte de subsidiarité. Chacun d'entre nous conserve un espace où il ne pense pas forcément comme les autres. Le principe de subsidiarité revient à rechercher des endroits où il y a capacité d'entente, tout en maintenant un espace où il y a des différences.

Sur quoi se fonde notre capacité d'entente ? Qu'est-ce qui fonde le groupe ? Il y a certainement des valeurs partagées, dont on a commencé l'exploration, mais au-delà, c'est d'abord une attitude qui laisse place à la recherche, et donc au questionnement, et au doute.

Le fondement du fondement c'est cette attitude de recherche, on peut oser dire la recherche de la Vérité... pas la Vérité dogmatique : de cela nous nous sommes dés-installés... mais la recherche d'être en accord avec la Vérité, la recherche de congruence entre ce qu'on pense et ce qu'on vit. A l'exemple de Gandhi, pour qui 2 choses étaient importantes : la non-violence, et la Vérité.

On peut aussi définir le groupe par ce qu'il n'est pas (à l'image de la théologie dite négative qui, faute de pouvoir dire qui est Dieu, tente de dire ce qu'il n'est pas). Le groupe n'est pas un lieu où on possède la Vérité, où l'exercice principal consisterait à passer la réalité au tamis d'un dogme, de se mettre en position de juger du vrai et du faux, du bien et du mal.

Ce qui nous réunit, c'est le questionnement et la recherche, l'écoute, pas de jugement. Questionnement et rebondissement : on rebondit d'idée en idée, sans porter de jugement.

On partage cette attitude de questionnement et de recherche : d'une part on a cela en commun, d'autre part cela met en oeuvre implicitement des valeurs communes : être ensemble, réfléchir ensemble complète la réflexion individuelle. On n'est pas tout seul à se poser des questions... Dans beaucoup de groupes on fonctionne sur le mode des partis. Participer à un groupe comme ici, c'est participer à la création de quelque chose.






12/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres